• Solène Binet

(FR) #ThatTranslatorCanCook : Isabel Stainsby

Le mois de mars n'est pas de tout repos : l'arrivée du printemps, le changement d'heure et… mon anniversaire ! Pour l'occasion, je ne pouvais rêver plus beau cadeau que d'avoir Isabel Stainsby, traductrice du tchèque, du slovaque et de l'allemand vers l'anglais, en entretien sur ce blog. Spécialisée dans le marketing le tourisme et le médical, elle se confie aujourd'hui sur sa relation à la cuisine.


Isabel Stainsby, traductrice CS/SK/DE > EN


Ce gâteau a l'air délicieux ! Parfait pour ma fête d'anniversaire.

Qui es-tu ?


Je m'appelle Isabel et j'habite à Glasgow, en Écosse.

J'ai toujours aimé les langues, ainsi que la cuisine et la pâtisserie. C'est donc sans surprise que je suis devenue traductrice, même si je me suis essayée à d'autres métiers avant cela.

J'ai grandi en Angleterre, mais après avoir passé 14·ans en Écosse, je me considère comme écossaise naturalisée (j'ai même appris quelques mots de gaélique) !

Je suis spécialisée dans la traduction de textes médicaux, marketing et touristiques, mais j'ai également traduit deux romans et j'ai commencé la traduction du troisième en janvier 2020.



  • Quelle est ta relation avec la cuisine ?

Ma mère a commencé à m'apprendre à cuisiner quand j'ai à peu près 6 ans et je ne l'ai pas déçue (l'idée était qu'elle prévoyait de prendre sa retraite et commençait à apprendre en même temps à mon père à cuisiner). Mes premiers « exploits » étaient bien sûr des étapes de base : faire fondre du chocolat, mélanger des céréales, etc. Mais j'ai rapidement progressé pour faire de la véritable pâtisserie et cuisiner occasionnellement des plats simples.


Quand j'ai eu 14 ans, je maîtrisais l'art culinaire. Lorsque j'ai quitté la maison pour aller à l'université, mon frère et ma soeur attendaient impatiemment que je revienne pendant les vacances, car je leur préparais des desserts dignes de ce nom !


La cuisine est l'endroit où je peux exprimer ma créativité. Si je suis d'humeur maussade, la pâtisserie a souvent le don de me remonter le moral. Quand je travaillais encore dans un bureau, j'ai découvert que les gâteaux et biscuits faits maison étaient des moyens très faciles de gagner l'affection des autres. J'adore cuisiner, heureusement d'ailleurs, car mon mari déteste ça. Il se rattrape en faisant la plonge comme personne !



  • Quel est le plat que tu aimes le plus cuisiner ?

Bonne question. Je dois vraiment en choisir un seul ?


Pour les plats salés, ce serait sans doute un chili végétarien. J'utilise la recette du livre de Madhur Jaffrey "World Vegetarian", mais je l'ai réalisée tant de fois que je n'ai plus besoin du livre. Je l'ai aussi un peu modifiée à ma façon au fil des années. Par exemple, ajouter 50 g de chocolat noir donne au plat un véritable coup de fouet !


Pour le sucré, je n'arrive pas à choisir. Ce serait sûrement quelque chose avec du chocolat !



  • Et celui que tu aimes le moins ?

Question intéressante. Probablement un plat compliqué, qui demande de la minutie et long à préparer. Je pense à quelques recettes avec des châtaignes que je ne réalise qu'une fois par an à cause de cela, mais j'adore les châtaignes donc le jeu en vaut la chandelle. Par contre, j'ai de la chance : je n'ai pratiquement jamais à faire un plat que je n'ai pas envie de cuisiner.



  • Qu’est-ce que tu as toujours voulu savoir faire en cuisine (une technique ou un plat, par exemple) ?

Je suis plus une amatrice en cuisine, donc je n'aimerais pas participer à l'une de ces émissions télévisées où les participant·es doivent réaliser des recettes avec du sucre, du chocolat tempéré ou du glaçage à la poche à douille. Mais j'aimerais vraiment gagner en confiance sur ce genre de choses.



  • Qu’est-ce que tu grignotes ou bois pendant que tu traduis ?

En boisson, en général uniquement de l'eau, parfois du thé aux fruits, et à l'occasion du chocolat chaud (à dire vrai, j'en bois plus que je ne devrais).

En grignotage, des fruits frais ou secs, des biscuits ou du gâteau si j'en ai sous le coude. Je suis un bec sucré, mais vous aviez deviné, non ?



  • Bonus : Une recette facile, rapide et délicieuse à nous partager ?

Ce sera forcément celle-ci. Je ne me souviens plus qui me l'a donnée la première fois, mais c'est celle qu'on me demande le plus souvent !

Gâteau au chocolat

50 g de chocolat noir fondu

225 g de sucre

100 g de beurre mou

150 g de farine avec levure incorporée (ou de la farine classique avec 2 cuillères à café de poudre à lever)

2 oeufs

150 ml de lait

Une pincée de sel

Un peu d'extrait de vanille

Préchauffez le four à 180° C.

Travaillez le beurre et le sucre pour obtenir un mélange mousseux. Ajoutez les oeufs, la vanille et le sel, puis mélangez bien. Tamisez la farine, puis incorporez-la avec une cuillère en métal. Ajoutez ensuite le lait et mélangez bien à nouveau. Ajoutez enfin le chocolat fondu.

Versez la préparation dans un plat chemisé (beurré et fariné), puis faites cuire la préparation pendant environ une heure. Vous devrez peut-être retourner le gâteau au bout d'une demi-heure, et c'est normal, il ne s'affaissera pas !

Laissez-le ensuite refroidir quelques minutes dans le plat, puis retournez-le sur une grille.

Glâçage

50 g de chocolat noir fondu

125 g de sucre glace

75 g de beurre

Un peu d'extrait de vanille


Travaillez le beurre et le sucre, ajoutez la vanille, puis le chocolat. Répartissez la préparation sur le gâteau refroidi.



  • Une anecdote en cuisine ?

Un jour, j'ai dû demander trois fois à ma soeur d'aller au magasin du coin pour aller acheter des ingrédients pendant que je pâtissais. Elle avait laissé la porte ouverte, et le chien est rentré pour manger la meringue que ma mère avait préparé pour nos invités du déjeuner. J'ai donc dû refaire un dessert en toute vitesse !

D'ordinaire, on met de la crème et des fruits sur la meringue, comme sur un cheesecake. J'ai donc cuisiné un cheescake, sauf que nous n'avions plus de biscuits cuillères et pratiquement plus de fromage à la crème. J'ai oublié quel était le 3e ingrédient que je l'ai envoyé acheter.

En temps normal, elle n'y serait jamais allée (adolescentes, nous ne nous entendions pas bien, mais ce n'est plus la cas à présent), mais ce jour-là, elle savait que je lui sauvais la peau !

Heureusement, le cheesecake a été un vrai succès !


Suivez Isabel Stainsby sur Internet :

Facebook: https://www.facebook.com/isabeltranslates/

Website: https://isabeltranslates.co.uk/

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône

© 2020 par Solène Binet | traduction et interprétation | Sherlock des mots

8 rue de l'Ancienne Poste
83470 POURCIEUX
FRANCE

traduction anglais français traduction italien français traducteur anglais français traducteur italien français traduction anglaise tranduction italienne traduction français traducteur PACA traduction PACA correction texte correction textes traduction orale traduction site web français traduction site internet français traduction jeux de société traduction escape games traduction recette traduction médicale traduction rapport traduction livre traduction professionnelle cours de langues PACA cours de langues Carcès cours de langues 83